MOBIS : aider les agriculteurs à accéder au crédit et à mieux gérer leurs finances

Il était une fois, dans l’Ouganda rural, un petit enfant dont la mère ne parvenait pas à cultiver pleinement son demi-hectare de terrain, faute de moyens. Aujourd’hui, David Opio est uni entrepreneur ambitieux. Ce jeune passionné des technologies de l’information et de la communication (TIC), s’attelle à améliorer les moyens de subsistance des paysans en Ouganda.

Trop de projets sont inventés dans des bureaux, à des années lumière des paysans et de leurs besoins. Face à ce constat, David et un ami, Gerald Otim, ont mis sur pied une initiative toute particulière. Ils ont commencé par étudier les besoins et attentes des petits producteurs agricoles, puis ont identifié les solutions existantes. La parfaite connaissance du terrain de David et de Gerald et leur compréhension des problèmes des zones rurales en Ouganda, leur ont permis de détecter rapidement les lacunes. Leur idée, simple mais efficace, fut celle de fournir un service novateur aux paysans, qui les aiderait à accéder au financement de manière adéquate par le téléphone mobile.

Une solution locale aux problèmes locaux

Ils ont ainsi développé leur solution – un système d’information facilitant l’accès au prêt et à la gestion de l’épargne pour les petits producteurs agricoles. L’application a été développée et est utilisée en collaboration avec les Coopératives d’épargne et de crédit (Saving and Credit Cooperative OrganizationsSACCO). Les SACCO se comptent par milliers en Ouganda. Elles encouragent l’épargne et accordent des prêts aux presque 18 millions de ruraux suscéptibles d’en faire demande. Cependant, leur impact est limité, notamment faute de technologies de l’information appropriées.

Des partenariats déterminants

Si l’idée du projet était bonne, les partenariats dont elle a bénéficié et qu’elle a généré ont considérablement aidé à sa réussite.

L’application a été développée dans le cadre du hackathon régional (AgriHack) organisé en 2013 par le projet « Agriculture,  Développement Rural et Jeunesse dans la Société de l’Information » (ARDYIS) du CTA, à l’occasion de la conférence internationale ICT4Ag  tenue à Kigali, au Rwanda. « Après avoir été nommés vainqueurs régionaux du hackathon, nous avons bénéficié d’une incubation de 6 mois chez Outbox, un incubateur TIC à Kampala. Nous avons aussi bénéficié de mentorat et du coaching de différents leaders du secteur », raconte David.(…)

Lire la suite ici:  http://bit.ly/Europa-ardyis

Share